La nouvelle idol : Babymetal, héroïnes de la musique

note : Mes avis et analyses n’engagent que moi. J’ai beau faire de mon mieux pour pas calquer ma culture direct que ce que j’écoute et vois, ça peut être un chouia occidental.

babymetal.jpg

Présentes sur la scène musicale depuis 2010-2011 déjà, les Babymetals se démarquent des autres idols par évidemment leur concept atypique (des idols metal, rien que ça), mais aussi par leur manière de diverger du concept de l’idol traditionnelle. Et vu leur succès tant au niveau national qu’international, surtout en comparaison avec d’autres groupes d’idols, ça marche.

Déjà, mixer l’idol et le metal, ça a l’air complètement con comme idée, mais je vais parler en tant que fan du Hello!Project depuis une dizaine d’années, en vrai c’est malin. En fait, j’ai rencontré pas mal de métalleux qui étaient aussi dans la jpop au cours de mes périples, aussi chelou que ça puisse paraître. Deuxième chose, ça attire des fans de metal, oui oui (les filles ont la reconnaissance de figures qui pèsent pas mal, elles ont joué avec Dragonforce quand même), mais aussi des gens qui n’écoutaient que de la jpop ou de la pop lambda avant parce que ça semble plus soft que le metal de base (perso j’avoue que je trouve Su reposante, même si je suis fan de Dir en Grey aussi).

Beaucoup de leurs chansons sont des hommages a des pointures du genre d’ailleurs, bon moi j’y connais pas grand chose à part en visual kei, mais justement je trouvais qu’Akatsuki faisait vachement X-Japan, et boum, en fait c’est fait exprès.

 

Moi quand je l’écoute je pense à Kurenai, et c’est cool, parce que cette chanson c’est toute mon adolescence, tout en y ajoutant quelque chose de nouveau.

Certains diront que c’est juste pomper, mais un hommage c’est un hommage, pas une copie, et ça reste une chanson différente. Y’a pas mal de références glissées un peu partout dans leurs chansons mais je suis pas assez calé.e pour les autres x).

Babymetal par ce biais tape aussi un peu dans tous les styles tout en gardant leur patte personnelle, c’est assez fun à voir.

Mais assez parlé musique, là je vais parler des filles en tant qu’idols, et c’est super intéressant quand on connaît le milieu idols.

A la base l’idol se doit de correspondre aux canons de la féminité, sourire, et être présente pour ses fans comme un genre de fantasme… La fille de tes rêves quoi, totalement fantasmée avec les critères bien japonais — être jeune, jolie, mince, souriante, dédiée à ses fans, et un peu fragile pour que le mâle aie envie de la protéger. On est d’accord que vu l’âge des filles, les costumes style uniforme de lycéenne très présent dans le folklore, en général c’est assez malaisant, j’en reparlerai plus tard. Parce que ouais, quand j’ai commencé dans les idols j’ai vu des filles de mon âge et c’était trop cool, puis j’ai vu leur public dans les captations de live et y’avait que des vieux mecs. C’est eux le public visé, pas les jeunes filles du même âge.

Cet aspect là est largement visible au niveau des costumes de scène ou le travail de modeling que beaucoup de filles vont faire, jusqu’aux photo en bikini dès treize ans ou moins… #malaise

D’ailleurs, avant de former les Babymetal les filles faisaient partie de Sakura Gakuen (dont Babymetal devait juste être une unit), et là on était dans rien de subversif.

news1817394.jpg

Bon, elles sont choupies hein après, mais je sais qui est la cible de ce type de groupe.

Donc on se rappelle du concept de l’idol à la base, puis on voit… ça

La douceur ? nope. Le sourire ? Que quand on a envie (ou que la chanson s’y prête, mais justement là toutes ne s’y prête pas).

18090890_10213012510011188_1803529127_o.png

La force dans son regard stp on est pas là pour enfiler des perles.

L’innocence souvent appréciée chez les idols ?… elle est bien là d’une certaine manière, perso je la vois beaucoup au niveau de la façon d’être des filles et de l’énergie qu’elles donnent sur scène plus que de quelque chose de très forcé comme on voit d’habitude (les coeurs, le rose…). C’est beaucoup de force dans le regard que je vois, beaucoup de volonté et certainement pas le besoin d’un homme pour les protéger ou je ne sais quoi. Les Babymetal ne sont jamais présentées comme des jeunes filles à protéger mais plutôt comme des héroines épiques, ou parfois comme des petites soeurs un peu rebelles qui sauront très bien se débrouiller toutes seules. Si séduction il y a c’est plus dans le fait qu’elles sont super badass.

D’ailleurs c’est aussi quelque chose qu’on retrouve énormément dans les paroles de leurs chansons qui abordent beaucoup de thèmes de leur âge (les fêtes (Ii nee !), les concerts (Headbang), mais aussi certains jeux traditionnels japonais (Akumu no rondoo), le harcèlement scolaire (Ijime dame zettai) ou le fait de trouver que ton grand frère est vraiment un boulet (Sis.Anger)).  Chez les idols traditionnelles les chansons sont loin d’être aussi diversifiées, généralement ça parle d’histoires d’amour, de préférence dans lesquelles le fan peut s’identifier.

Dans cette optique la chanson Karaté m’a pas mal interessé, elle les présente en héroines fortes qui se battent et qui ne laissent jamais tomber, et notons les costumes en forme de robes armures. Les Babymetal présentent toujours beaucoup de féminité (voir par exemple Megitsune), mais des jeunes filles fortes qui se suffisent à elle mêmes, des guerrières. Et surtout pas des cruches, parce que je peux vous dire que les idols souvent, bah elles font super niaises.

La chorégraphie est basée sur le combat et elle est bien présente comme élément de storytelling et d’esthétique, c’est systématique chez elles, plutôt que comme un élément de séduction.

Résultat, plus qu’un objet de désir, elles deviennent des personnes qu’on admire, à qui on a envie de ressembler et un superbe modèle pour les jeunes filles qui en sont fans. Et étant donné que leur but est aussi d’amener plus de personnes à écouter du metal dont le milieu est très très masculin, elles s’imposent magnifiquement tout en insufflant un vent de fraicheur au genre. Selon moi, c’est très réussi, et ces filles sont de vraies artistes. D’autant plus qu’au niveau de leur univers et de leurs costumes, je sais que ça aurait fait mouche direct chez l’ado un peu gothemo que j’étais. Il y a aussi beaucoup d’humour dans leurs chansons, pas mal de jeux entre la douceur des voix et l’instru (là encore, Sis Anger, mais aussi Onedari Daisakusen qui est super drôle)

Du coup ça brasse dans énormément de public différents et ça réconcilie un peu tout le monde, je connais des gens plutôt réticents aux idols à la base qui les adorent parce qu’on a totalement enlevé le côté malaisant (et/ou niais) du concept. Pour moi qui est fan d’autres idols mais qui peut souvent être mal à l’aise par rapport à certains aspects, c’est tout le bon sans le mauvais, et c’est ce que toute idol devrait être.

Du coup, la nouvelle idol est dans le titre de l’article car selon moi les Babymetal sont tout ce que l’idol devrait être : une fille qu’on admire pour ce qu’elle est, pour son talent malgré son jeune âge et un modèle et vecteur d’identification pour les jeunes fans du même âge. Et les fans masculins, ils sont bien là aussi, mais par admiration pour elles et surtout pour la musique.

ab9a84be-64a3-4323-9d2a-9d7dd035f709.jpg

Les idols, toutes, ont cette capacité de donner beaucoup de joie aux fans et de les motiver, de leur donner l’impression qu’iels peuvent tout faire par leur énergie et par leur évolution sur scène, c’est là que les Babymetal restent pour moi dans ce genre. Et j’espère qu’elles vont réussir à le faire évoluer tout comme elles feront évoluer le metal. 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s